Coup de gueule contre cerains medecins

Publié le 1 Août 2013

Je suis desolee s'il y a des medecins ici, je sais deja une, mais la j'ai digere un peu.

Alors quand j'ai ete hospitalise au chu de ma region la premiere fois, on me dit a 99,9 pour cent vous avez un lupus et pas un syndrome de sharp. Je les crois, j'aurai pas du.

Alors deuxieme hospitalisation de prevu, je sors mardi, non vous n'avez rien, c'est dans la tete, allez voir un psychiatre.

Et en plus ils veulent que j'arrete le traitement.

Le pire ils sont pas d'accord entre eux, et deux internes viennent me voir et me disent d'aller voir ailleurs et de rappeler mon immunologue en urgence en Belgique.

Dans ma tete c'est vrai mon immunologue qui me suivait en Belgique a invente mon syndrome de sharp, elle a mis 6 mois pour le decouvrir, elle me suit depuis 3 ans quand meme.

Alors comme j'ai mal, je souffre, j'ai des taches rouge qui sont apparus sur tout le corps, j'ai appele mon immunologue et je vous mets le resume que j'ai ecrit a une amie de ma discution :

< On a papote pendant 10mn au tel, alors elle va voir avec ses confrères de Lyon et de Grenoble si je peux aller la bas. Elle a fait ses études a Lyon.



Je continue mon traitement normalement, elle me renvoie mes papiers enfin ses comptes rendus et le reste des examens qu'ils m'ont fait ben ils se les gardent. Au pire ou bon, elle me dit si on trouve pas en France vous revenez me voir. Oui bien entendu.


Alors je suis en pleine crise, je dois lui envoyez mes prises de sang, les taches rouges sur mes jambes et bras et torse le montrent bien et cela se voit dans la prise de sang en plus. Elle me fait vous avez oublie la bonne médecine française, oh que oui.
Je dois reprendre du dafalgan codéine en attendant même si je ne le supporte plus.


Alors en plus a Bordeaux, ils ont dit que la capillaroscopie cela servait a rien, ca a aide dans mon diagnostic. Et elle me fait les chercheurs de Grenoble vont être content de savoir que leur machine ne sert a rien.


Et je reprends mon immuran en une prise.


Elle a été ravie que son diagnostic soit mis en doute, alors qu'elle a demande a des collègues de Lyon et Grenoble, pour être vraiment sure pour moi. >

Heureusement qu'il y a quand meme des bons medecins et a l'ecoute....

Je suis desolee de vous avoir fait un roman et un ti coup de gueule.

Rédigé par Co

Publié dans #Ma tite vie

Repost 0
Commenter cet article